COMMENT AIDER VOTRE ENFANT A MEMORISER L’ORTHOGRAPHE DES MOTS ?
Article mis en ligne le 6 avril 2020

par Vanina UZAN

Votre enfant a une liste de mots à apprendre pour sa dictée et c’est difficile pour lui.

Quelques conseils à tester :

Comme je vous disais dans un des précédents articles, pour pouvoir mémoriser, il est nécessaire :

-  D’avoir un projet  : ici, par exemple, le projet de réussir sa dictée. Votre enfant doit avoir cette motivation et se projeter dans la situation où il devra faire sa dictée en classe ou avec vous à la maison ou à télédistance avec son maître ou sa maîtresse.

-  D’être dans l’attention à ce qu’on fait
Se fixer un objectif : ‘je vais porter mon attention sur .. les mots par exemple ’
En présence des mots, je vais les faire exister dans ma tête : je me redis les mots, je les revois dans ma tête, …

-  De comprendre ce que veulent dire les mots à apprendre pour mieux les évoquer dans sa tête.

-  Et donc d’évoquer dans sa tête
Evoquer, c’est mettre dans sa tête ce que l’on a perçu avec ses sens sans la présence de « l’objet » (les mots ici).
On peut évoquer de différentes façons : dans sa tête, on peut ‘ voir’, ‘entendre,’ ‘mettre en mouvement’ …

-  Puis de réactiver régulièrement : j’apprends les mots puis quelques heures après, je les réécris sans regarder le modèle, je vérifie et apprends là où je me suis trompé.
Même si j’ai tout réussi, je les réécris à nouveau sans regarder le modèle le lendemain ou surlendemain.

Quand j’apprends les mots :

-  1/ J’utilise tous mes sens (ou presque 😊) :
• Je regarde le mot, le lis
• Je le réécris en mettant en couleur les parties du mot qui me semblent difficiles. Par exemple : le mot ‘ citronnier
• J’épelle le mot
• Je le réécris « dans l’espace » comme je dis aux enfants, c’est-à-dire je trace les lettres en l’air, en grand pour la mémoire du geste.

-  2/ Ensuite, je ferme les yeux, du moins je ne regarde pas le modèle et l’évoque dans ma tête. Ce peut être sous plusieurs formes, ça dépend des personnes :
• Je le revois comme une photo du mot. Je peux associer au mot l’image du mot, c’est à dire le sens
( ex : citronnier , j’associe l’image de l’arbre)
• Je l’épelle pour réentendre les lettres
• Je l’écris comme si j’avais un tableau dans ma tête.
• Je fais tout ça à la fois
• D’autres types d’évocation sont possibles

-  3/ Puis je l’écris sans regarder le modèle.

Et c’est là qu’il est important pour fixer le mot dans sa mémoire de refaire la dictée quelques heures après et un ou deux jours après.


Dans la même rubrique